Après avoir récupéré les filles le matin à l'aéroport, on prend un bus pour pour rejoindre Oruro, ou on arrive en fin d'après-midi. De là, on prend le train jusqu'à Uyuni, ou on arrive un peu après deux heures du matin. [photo] Il fait relativement froid, mais ca reste raisonnable par rapport à tout ce qu'on nous avait dit !

[photo]

On rejoint rapidement l'auberge pour se mettre au chaud et dormir un peu. Le lendemain matin, on arrive à réserver un tour pour visiter le Salar en quatre jours qui part le matin même. Parfait !

On embarque donc dans le 4x4, et c'est parti pour l'aventure ! :bounce:

Tout d'abord, une petite carte pour se repérer :

map_bolivia

On fait un premier stop à un cimetière de trains juste à côté d' Uyuni. C'est pittoresque, mais le côté super touristique casse un peu le mythe.

[photo]

[photo][photo][photo]

Puis sans attendre, on va direct jusqu'au fameux désert de sel. Le salar est une étendue de plus de 10 000 km2 de sel, ce qui en fait le plus grand désert de sel de la planète. Autant dire qu'on en voit pas le bout !  :nofret:

J'avais déjà vu des photos avant (c'est d'ailleur ca qui m'avait bien motivé à le visiter), mais le voir en vrai est assez marrant. On a un peu l'impression d'être sur une mer, et que le 4x4 est un bateau... J'avais jamais vu d'étendue aussi grande et aussi vide !

[photo]

[photo]

[photo]

[photo][photo][photo]

Petite parenthèse :  j'ai oublié de vous parler de Pinpin, qui a aussi voyagé avec nous. Un peu de pub pour son blog et plus particulièrement l'article sur son voyage avec nous! :wouaf:

On traverse une partie du salar pour rejoindre l'île de coquez dominée par le volcan Tunupa (voir carte) aux couleurs ocres,  ou on passera la nuit.

[photo]

[photo]

[photo][photo]

[photo][photo][photo]

Le lendemain matin, le plan est de monter en direction du sommet du volcan. Mais on fait d'abord une petite pose bucolique dans une grotte ou il y a des momies incas (dont des d'enfants) . Ça réveille de bon matin ! :sick:  Puis on grimpe jusqu'à environ 200 mètres sous le sommet : on a malheureusement pas le temps d'aller plus loin. Ça nous permet quand même d'avoir une vue plongeante sur tout le salar.

[photo]

[photo]

[photo][photo]

[photo]

Après le repas de midi, on reprend le 4x4 pour atteindre la petite île isolée avec des cactus en plein milieu du salar : l' isla del pescado. Estimant que les 30 soles demandés pour grimper dessus sont un peu abusé, on se contente de faire le tour de l’île.

[photo]

[photo][photo][photo]

Puis on repart pour l'endroit ou on passera la nuit : tanil vimo. On essaie de grimper sur les hauteurs avant le coucher du soleil, mais on y arrive un peu tard. Cela dit, encore un coup, la vue vaut le coup!

[photo]

[photo][photo]

Le lendemain, on quitte le salar proprement dit pour s'enfoncer dans le sud.

[photo]

[photo]

On se retrouve sur des pistes de terre. Rapidement, on aperçoit à l'horizon le volcan ollague, à la frontière entre la Bolivie et le chili, à tout de même 5865m d'altitude.

[photo]

[photo]

On roule ensuite jusqu'à la laguna Canapa. Nous qui étions trop contents la veille de voir quelques malheureux flamand roses, là c'est autre chose : il y en a plein, même si ils se laissent pas approcher de trop près.

[photo]

[photo]

[photo][photo][photo]

Par la suite, c'est une succession de lacs et de flamand roses tous plus beau les uns que les autres dont le dernier, la laguna colorada, a des couleurs incroyables. On rejoint ensuite l'auberge on on passera la nuit.

[photo]

[photo]

[photo]

[photo]

[photo][photo][photo]

Contrairement aux autres jours, on est pas les seuls dans l'auberge, et il commence a faire un peu plus froid que d'habitude, vu qu'on est mine de rien à 4300m d'altitude.
Le lendemain, on se lève avant les aurores pour avoir les premières lueurs sur les geysers du sol de manana. On y arrive finalement une fois que le soleil est déjà bien levé. Il y a un ambiance assez particulière ainsi qu'une forte odeur de souffre.

[photo]

[photo]

Puis on va voir la laguna verde en passant par le désert de Dalí.

[photo]

[photo]

On fait ensuite demi tour pour aller se baigner dans les sources d'eau chaude, bien agréable après la fraîcheur du matin!

[photo]

[photo]

Puis il ne nous reste plus qu'à rouler quasiment d'une traite pour rejoindre notre point de départ : Uyuni, avec un chauffeur qui a l'air de piquer un peu de l’œil. :rus:
Au final, cette visite de quatre jours est ce que j'ai préféré de tout le séjour. J'avais déjà vu des photos du désert de sel, donc je savais a quoi m'attendre. Mais j'ai pris une bonne claque en découvrant les paysages au sud du salar. C'est vraiment dépaysant, et dans l'ensemble, ça fait partie des plus beaux paysages que j'ai jamais vu de ma vie!  :love:

commentaires ( 1 )

  1. Exactement le même commentaire que j’avais eu sur le sud (plus que le salar) : « ça fait partie des plus beaux paysages que j’ai jamais vu de ma vie! « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.