Après Huaraz, le programme est d'aller à La Paz, en Bolivie. Et c'est plutôt le parcours du combattant :rus:  :

La Paz a l'air immense, entourée de sommets enneigés, et à un aspect beaucoup plus moderne que je ne pensait. Cette première journé à la paz est occupée à préparer un peu la suite du séjour et à réserver l’activité du lendemain : la descente de la route de la mort en VTT ! :bounce:

[photo]

[photo]

[photo]

[photo][photo]

A moins d'une heure de La Paz, la route de la mort a commencé à faire des victimes dès sa construction, en 1930 par des prisonniers de guerre. Jusqu'en 2006, on estime à près de 300 le nombre de morts annuel sur cette route. En 2006 c'est achevé la rénovation de cette route qui a duré 20 ans : goudronnage de la partie supérieure, et itinéraire alternatif pour la partie inférieur. Depuis, peu de gens emprunte la partie basse et non goudronnée, la plus dangereuse. Les VTT on donc toute la place pour se faire plaisir !

On se réveille tôt pour rejoindre le groupe avec lequel on effectuera cette descente. Coup de bol : on est que 8, alors que normalement les groupes sont de 14 personnes !

Les VTT sont top : des Kona avec frein à disques hydrauliques, tout suspendus, etc... Pour la logistique, on a un bus qui nous suit tout le long du parcours, c'est bien pratique pour pouvoir décharger les affaires, et c'est surtout sécurisant : en cas de problèmes, on peux finir la route en bus.

Le départ s'effectue à 4700m d'altitude, l'arrivée se fait à Coroico, à 1200m d'altitude. Ce qui nous fait 3500m de dénivelé négatif, sur une longueur de 65km.

[photo][photo]

Au départ de la descente, il fait un temps plutôt pourri, il neige O_o  , et il fait relativement froid. La première partie se fait sur une route goudronnée, ça descend donc assez vite, avec une alternance de partie sèche, et des belles averses bien mouillantes.  En tout cas, tout les nuages rajoutent un atmosphère assez sympa. :zjk:

[photo]

[photo][photo]

Après un petit passage ou tout le monde doit remonter dans le bus (la route remonte, faudrait quand même pas qu'on se fatigue ! :nofret:  ), on arrive à la partie non goudronnée. Et là, ca devient franchement sympa. déjà, il ne pleut plus, et ensuite on commence enfin à faire du vrai VTT, même si ça reste bien roulant et peu technique. Le paysage est grandiose et vertigineux.

[photo]

[photo]

[photo]

[photo]

Puis sur la fin, il fait encore plus chaud, la route s'élargit, c'est moins vertigineux, et les paysages sont toujours aussi beau.

[photo]

[photo][photo]

On termine en t-shirt à prendre une petite bière bien appréciée en terrasse.  8)

C'est de loin le truc le mieux que j'ai pu faire en VTT : on traverse 4 saisons et plein de types de terrain différents en une journée, le tout avec un paysage vraiment sympa.  :love:

Le retour à la Paz c'est fait dans une sacré ambiance : le bus en mode boite de nuit avec la musique à fond et une bouteille de "cuba libre" qui est bien tombée  :-*

Je tiens d'ailleurs à dire que globalement, la Paz est une vraie ville de pochtrons : notre auberge (wild rover hostel) a un bar qui a l'air de bien fonctionner 24h/24 (on l'a constaté en arrivant en début d'aprem la veille), quand on a été réserver le VTT, on est tombé en plein milieu d'une fête, le trajet en bus-boite-de-nuit ...  :fez666:

Mais bon, on file au lit pas trop tard: le lendemain on va à l'aéroport aller chercher la deuxième moitié du groupe pour la suite des aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.