Le matin, suivant les conseils du CBT, on va jusqu'à la "mini bus station"  qui est en fait un simple arrêt de bus, en espérant trouver une marshroutka pour le col de Chyyrchyck. Malheureusement il n'y a pas de marshroutka et les taxis ne veulent vraiment pas faire le trajet pour moins de 1000 soms.  :grise_mine:

Au bout d'un moment on se dit qu'on va tenter d'y aller en stop. On avance donc sur la route pour quitter la zone remplie de taxis et de bus. On marche une cinquantaine de mètres, et on tombe sur trois voitures qui prévoient justement de passer par le col en question... et qui proposent de nous prendre tout les deux  pour 300 soms. Cool !  :zjk:

Bref, on arrive à Chyyrchyck pass. On met les sacs (heureusement mon mal de dos a quasi disparu), et on commence notre rando.

[photo]

Notre itinéraire est un peu aléatoire, n'aillant pas la carte de la zone. :fez666:  Au début, on voit quelques yourtes, mais les gens ne nous invitent pas comme autour du song-koul.

Plus on s'enfonce dans la montagne, plus les yourtes cèdent la place à des cabanes de berger.

[photo]

Le temps tourne hélas progressivement à l'orage.  :tigui:

[photo]

[photo]

Assez fatigués de notre rando, on arrive un peu avant le coucher de soleil à un col ou il y a une cabane de berger. On ose pas trop s'approcher de près à cause d'un chien pas très accueillant. :sick:  Mais le berger vient à notre rencontre et nous invite à poser la tente sur un espace un peu au dessus du col ou il y a tout juste l'espace nécessaire.

[photo]

Puis il nous invite à manger dans sa cabane. Vive l'hospitalité Kirghize ! :cheer:  En plus, le repas est super bon : une espèce de soupe avec des pâtes, des patates, et des morceau d'agneau... :atigrou:  Vu notre état de fatigue on a vraiment apprécié de juste se mettre les pieds sous la table pour déguster un bon repas.  :jap:

On remercie notre hôte comme on peut, en lui offrant un paquet de bonbons achetés à Osh. J'ai malheureusement pas eu l'opportunité de le prendre en photo, vu la luminosité qui baissait à vue d’œil. :sisicaivrai:  On va ensuite se coucher dans la tente et sous la pluie.

[photo]

On est réveillés au milieu de la nuit par d'énormes bourrasques (les joies de dormir à un col), mais la tente a tenu bon !  :zjk:

Au moment ou on se lève, notre berger est déjà parti. On se fait un petit thé, puis on lève le camp. On commence à suivre les crêtes en direction de la ville de Murdash. Vers les midi il se remet à pleuvoir. :prrt:  On en profite donc pour se faire une pause picnic à l'abri d'un arbre. Vu l'heure et la météo globalement pas top, on décide de ne pas remonter le col vers Murdash, mais de rester en fond de vallée pour rejoindre directement la route principale. La suite de la rando est longue et un peu monotone.

On finit par s'arrêter au bord d'un ruisseau, juste avant qu'il ne se remette à pleuvoir. :necris:  On arrive à monter la tente avant la pluie. Seul problème : on avait pas vu qu'on était un peu dans un creux. Vu que le terrain sur lequel est la tente commence à se transformer en pédiluve, on essaie de faire des tranchées qui nous maintiennent au sec cinq bonnes minutes avant de déborder. :dry:  Vu que le pédiluve commence à se transformer en piscine, on est contraint de faire un déplacement d'urgence de la tente pour trouver un emplacement plus adéquat. On arrive malgré tout à garder nos affaires globalement sèches. :volta:  Par contre on se contente une nouvelle fois d'un repas froid, ne pouvant faire fonctionner le réchaud dehors.  :grise_mine:

[photo]

Le lendemain matin, il fait beau. :nofret:  On décide de prendre un peu notre temps histoire de faire sécher nos affaires au soleil. Après avoir mangé le repas de midi, on reprend la route. Une fois de retour sur la route principale, on fait du stop jusqu'à la ville de Sari-Mogol, dans la vallée d'Alaï.

Vu qu'on est un peu crevés et qu'il fait un froid de canard (on est à plus de 3000m d'altitude) on décide de dormir en guesthouse. On réserve par la même occasion un taxi pour le lendemain, pour se rendre aux fameux "horse games" organisés par le CBT à coté du lac tulpar-koul, au pied du pic Lénine qui culmine à 7134m d'altitude.

commentaires ( 2 )

  1. tu n’as pas de flash sur ton appareil ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *