• Distance : environ 25 km
  • Denivelé cumulé: négligeable
  • Altitude : 3000m

Au réveil, bonne nouvelle : il ne pleut plus et la tente est presque sèche. :zjk:  Après avoir de nouveau pris le thé dans la yourte voisine, on plie bagage et on part marcher le long du lac.

A un moment, on se fait doubler par un convoi de 7 véhicules tout terrain immatriculés en france, dont certains dans le 38. :figti:  Ils sont partis de france il y a trois semaines : un rythme un peu différent des cyclotouristes rencontrés l'avant-veille !

On continue le  long du lac sur un terrain vallonné et magnifique.

[photo]

[photo]

[photo]

Au bout d'un moment, on arrive sur un grand espace dégagé et plat.

C'est de là que commence un véritable marathon-koumis. :wouaf:  On est invités dans la première yourte que l'on croise à boire le koumis à l'extérieur.  :jap:

[photo]

L'estomac déjà bien plein on reprend la route en passant non loin d'un wagon emménagé en habitation. Eh bien ça a pas loupé : un gamin se précipite vers nous pour nous inviter. Heureusement, on arrive à négocier un thé plutôt qu'un nouveau koumis. Et paf, une deuxième rencontre sympa !   :cheer:  Je leur offre à nouveau une photo imprimée sur place grâce à l'imprimante de poche.

[photo]

[photo]

On continue dans la plaine, en essayant de se tenir à distance respectable des yourtes pour éviter l'indigestion. Ça n'a pas empêché un Kirghize imbibé de vodka de se précipiter vers nous en brandissant des bouts de gras d'un mouton fraîchement tué. On est devenus subitement et temporairement végétariens.   :galatee:

[photo]

On continue ensuite jusqu'à un groupe de yourtes qui nous parait sympa, pour demander si on peut poser la tente à coté pour la nuit. Coup de bol : une des kirghize parle un peu anglais et nous annonce que l'une des yourte est vide, et qu'on peux la prendre pour la nuit si on veut. :xx_xx:  Trop bien ! En plus, la yourte en question est super belle et super grande. :eek:  

Petite note culturelle : Le toit des yourtes (photo de gauche) est représenté sur le drapeau kirghize

[photo]

Ils nous proposent de manger avec eux ou de manger de notre coté si on veut. On décide de se faire à manger de notre coté, histoire de pas avoir transporté toute la nourriture pour rien. Ils nous mettent quand même à disposition leur cuisinière, et nous amènent au moment du repas de la confiture, un espèce de beurre bizarre et du pain. Décidément, l'hospitalité Kirghize n'est pas une légende:jap:

[photo]

On s'endort ensuite, repus, dans notre yourte de luxe.  :dodo:

[photo]

commentaires ( 7 )

  1. magnifique les dessins de Noémie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *