Lever à 7h30, on va prendre notre petit déj à l’hôtel. On rencontre au passage un couple de français bien sympas (Luc et Isabelle). Puis on retourne vider la chambre et on va au point de rendez vous. Là, on rencontre notre guide, Richard, et la personne avec qui on fera l'ascension.... appelé Richard aussi ! :xx_xx: Le deuxième Richard est Australien et reste quatre semaines en Tanzanie et au Kenya pour faire la totale : Kilimandjaro, safari et île de zanzibar.

Puis on grimpe dans le bus qui part en direction de machame gate, lieu de départ pour l'ascension. Sur le trajet, le paysage me fait un peu penser par certains cotés à l'inde, surtout pour petits commerces et les habitations toutes simples.

[photo]A machame gate, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on est pas tout seuls. C'est vraiment la grosse industrie, et il y a plein de porteurs partout... Il fait plus froid que ce à quoi je m'attendais, alors qu'on est qu'a 1500m d'altitude !

[photo]

[photo][photo]

Pour cette premiére journée, on monte jusqu'a machame camp à 3000, en traversant l'étage de végétation "rain forest". Autrement dit, c'est humide, on est dans le brouillard, et ca ressemble à une forêt tropicale.

[photo]

[photo]

[photo]

[photo]

[photo][photo][photo]
[photo]

Ca se dégage un peu avant le camp à 3000m, qui est heureusement au dessus de cette zone, donc au sec. Chose étonnante, il fait sensiblement plus chaud qu'à Machame gate !  (je suppose qu'on a passé une couche d'inversion)... En tout cas, vu les paysages, on à pas du tout l'impression d'être déja à 3000m d'altitude...

[photo]

[photo]

[photo][photo]

[photo]

Par contre, pour moi, j'avoue que je me sent pas super bien, et que je commence déjà à ressentir les effets de l'altitude. Du coup, je décide de pas jouer au warrior et de me mettre direct sous diamox.

Après un repas du soir digne de Paul Bocuse (ou presque) ;), notre guide passe nous voir avec un petit appareil qui est censé donner le taux d'oxygéne dans le sang, et la fréquence cardiaque juste en mettant son doigt dedans.  :figti:   J'avoue que pour le taux d’oxygène, j'y crois moyen... Pour la fréquence cardiaque, on est tous au alentours de 100bpm au repos...

Le guide nous conseille de pas stresser pour l'altitude (hakuna matata, comme on dit... ), et nous dit qu'il n'est pas pour le diamox, entre autres à effets secondaires... Trop tard !  :fez666: Mais bon, pour moi, pour l'instant, j'ai pas d'effets secondaires insupportables. Et puis en plus, vu mes précédents (vomissement à 3900m), le médecin de Grenoble ainsi que le pharmacien m'on fortement conseillé d'en prendre.... Donc je décide malgré tout  de rester sous diamox jusqu'au sommet.

Sur ces bons conseils, on va dormir... Vu qu'il y a trois tentes pour quatre, pendant toute l'ascension, on tirera à la courte paille qui doit partager sa tente.

commentaires ( 4 )

  1. la suite!!!!!!!!!!!!!
    please… :kiss:

    enfin soulagée que vous ayez eu votre avion… on a eu des petits doutes l’espace d’une matinée…

  2. c’est fou le nombre de personnes qui montent avec vous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.