Le matin, un taxi partagé vient nous chercher avec Manu devant notre guesthouse à Kazarman.

Le trajet n'est pas des plus confortable : la voiture n'est pas climatisée, et le chauffeur refuse que l'on ouvre les fenêtres pour ne pas que la poussière entre dans le véhicule. :necris:  On a donc bien transpiré.  :rus:

On quitte le taxi à Jalal-Abad, et on prend directement une marshroutka pour Osh, ou l'on arrive dans l'après midi.

On choisit de s'installer dans un hôtel... soviétique :wouaf:  : larges couloirs, un peu décrépit, mais pas cher du tout. Petit bonus : des toilettes d'étage "conviviales".  :ddr555:

On part ensuite se balader dans la ville avec Manu.

[photo]

Osh a l'air plus sympa que Bishkek avec des endroits agréables, comme des restos avec terrasse. On en profite donc pour se manger quelques chachliks à l'extérieur avant de retourner à l'hôtel pour dormir.

Le lendemain matin, je me réveille avec le plus beau mal de dos que j'ai jamais eu de ma vie, probablement à cause du matelas à ressort de piètre qualité.  :dugnou29:

On dit au revoir à Manu, qui part commencer sa mission avec le CBT, et malgré la douleur, on part visiter un peu la ville. On commence par monter sur la montagne de Sulayman, qui domine la ville. On meurt bien de chaud en montant, mais la vue est sympa ! :)

[photo]

On va ensuite déambuler dans le grand bazar, qui porte bien son nom : c'est vraiment énorme.   :eek:  On essaie d'acheter des cartes postales, mais c'est mission impossible : on finit donc par en faire nous même en imprimant des photos. Les cartes en question sont actuellement perdues quelque part entre le Kirghizstan et la france, merci la poste.  :athlonmp:

[photo]

On passe aussi un peu de temps pour la préparation de la rando des jours suivants : on a prévu de partir quelques jours en autonomie randonner dans les montagnes situées au nord de la vallée d'Alay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *