Karakol est une ville située à l'extrême est du lac Issyk-Koul, d'une taille respectable (67000 habitants en 2013). Elle a l'avantage d'être proche de hautes montagnes, formant ainsi un lieu de départ idéal pour de nombreux treks. C'est surtout cette dernière raison qui nous a encouragé à voir la ville  :galatee:

Quand notre bus arrive à Karakol, on demande à notre chauffeur de nous confirmer que c'est bien là : on a l'impression d'être un peu au milieu de rien.

Karakol est une ville bizarre : toujours des rues super larges un peu comme à Bishkek, mais ici pas d'immeubles : il n'y a que des bâtiments de petite taille. Toujours cette impression que la ville entière est une banlieue, et qu'il n'y a pas vraiment de centre ville.

[photo]

Cette fois-ci, on plante la tente à un endroit assez pittoresque appelé "turkestan yurt camp" : une sorte de terrain ou il y a pêle-mêle des yourtes, des camions de l'armée russe et un mur d'escalade:xx_xx:

[photo]

On part ensuite se balader en "ville". Par chance, on tombe sur une fête folklorique bien sympa. On passe donc notre journée à préparer la rando que l'on va faire les jours suivants, à visiter la ville et à regarder la fête.

[photo]

[photo]

[photo]

On se déguste aussi les meilleures chachlyks (brochettes) de mouton que j'ai jamais mangé de ma vie, avant d'essayer d'aller dormir.

Je dis bien "essayer" : la fête accompagné d'un concert de chiens hurlants ont rendu la tâche un peu compliquée une bonne partie de la nuit  :athlonmp:

commentaires ( 1 )

  1. la flamme du M elle fuit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *